paolo patriciens

L'Iran est un pays riche de son patrimoine culturel

L'Iran est un pays riche de son patrimoine culturel, de ses paysages magnifiques, de ses traditions anciennes et de ses nouvelles coutumes. La démocratie et la théocratie règnent en tandem. Tout doit être revu au cours du voyage pour découvrir la terre la plus surprenante et la plus fascinante que j'aie jamais visitée. L'Iran que nous voyons dans les médias n'est pas l'Iran. Les médias occidentaux ont fait les leurs culture menaçant, sans jamais montrer le côté humain et bienveillant, l'hospitalité et la spontanéité.
J'ai trouvé des gens sincères, curieux et bienveillants. Ils observent encore de petites courtoisies et subtilités sociales qui renvoient à une époque révolue.

La liste des villes à visiter comprend Téhéran, Ispahan, Yazd, Shiraz e Tabriz avec des endroits moins visités dans le golfe Persique, la frontière entre l’Iran et Irak où se sont déroulées des batailles entre les deux pays et où les Iraniens se rendent en pèlerinage pour commémorer et rendre hommage aux martyrs qui sont tombés au combat.

Il y a tellement de choses à voir à Téhéran: musées qu'ils gardent anciens trésors, des galeries d'art d'avant-garde, des palais royaux des époques passées, les parcs et cafés autour de la place Tajrish, le cœur battant de la ville la nuit.

Les Perses ont un dicton sur la ville de Ispahan - «Esfahan nesf-e-jahan» - qui se traduit par «Ispahan est la moitié du monde». La ville a connu sa période la plus prospère en tant que capitale de l'empire safavide aux XVIe et XVIIe siècles. Le coeur de Ispahan est la Place Naqshejahan, qui serait la deuxième plus grande place publique du monde. Les matchs de polo royaux ont eu lieu ici et sont commémorés dans des miniatures peintes sur os de chameau, un des souvenirs les plus populaires exposés dans les arches du bazar de Qesariye qui flanque la place.

La ville de Yazd, plongé dans un paysage désertique, c’était un centre important de pèlerinage zoroastrien et c'est toujours le siège d'une population considérable zoroastrien. Il est également connu comme la ville des tours à vent, qui parsèment l'horizon. Ces structures rectangulaires en forme de cheminée ont été construites pour fournir une ventilation naturelle dans les maisons. La partie de la vieille ville de Yazd c'est très inhabituel - il est presque entièrement construit dans une sorte d'argile et ses allées voûtées s'enroulent dans diverses directions. La plupart des maisons ont des puits de lumière en forme de dôme conçus pour laisser entrer la lumière naturelle tout en protégeant de la chaleur pendant l'été.

Shiraz a donné naissance à deux des poètes les plus aimés d'Iran, Hafez e Sa'di. Les vers de Hafez sont familiers à tout le monde. Ils sont sculptés dans des monuments à travers le pays, ont été chantés à plusieurs reprises et sont souvent cités au cours de conversations quotidiennes.
Au-delà de 600, de nombreuses années après sa mort, nombreux sont ceux qui visitent son mémorial. Les familles se préparent avec joie à caresser sa tombe en albâtre pour attirer les fortunes.

Tabriz c'est la deuxième ville la plus ancienne d'Iran et la cinquième plus grande, mais la ville ressemble plus à un grand pays. Non seulement le centre est-il accessible à pied, mais les gens sont également extrêmement sympathiques, ce qui n'est pas particulièrement courant dans les grandes villes.
Tabriz c'est une excellente introduction à l'Iran. C'était le centre du monde pour le commerce de tapis pendant des centaines, voire des milliers d'années. Son bazar, sur la liste des Patrimoine mondial de l'UNESCO, est l’un des plus anciens du monde, un labyrinthe infini de gens affairés et de commerçants amicaux. Vous pouvez facilement vous promener toute la journée sans faire de shopping, en observant la vie quotidienne du bazar.
une attraction.

Je suis allé en Iran pour les mêmes raisons qui me font voyager partout: sortir de ma culture et apprendre, prendre des endroits lointains pour des gens qui doivent encore y aller. Pour moi, voyager signifie comprendre les gens et leur vie partout où je vais.

Connaître le Culture iranienne c'est une expérience révélatrice. Nous espérons que même les plus sceptiques apprécieront l'humanité de 70 millions de personnes. Les dirigeants politiques nous font parfois oublier que nous sommes tous, sur cette petite planète, des enfants de Dieu tout aussi précieux. Si tout cela semble trop idéaliste, essayez d'aller en Iran et de rencontrer ces gens face à face.

Paolo Patrizi

www.paolopatrizi.com

Les photos de Paolo

Partager
Sans catégorie